Les dernières Chroniques



Les dernières Chroniques


samedi 24 juin 2017

Les Orphelins de Windrasor, tome 1 : Entre les Murs

Résumé :

« À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.
Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.
Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement. »

Ce que j'en pense :

Je l’ai pris lors du salon Envie de Livres, je n’avais pas craqué pour beaucoup de livres alors quand je l’ai vu, il m’a tout de suite interpellé. La couverture et les premières lignes du résumé ont confirmé que je devais le prendre ! L’auteur m’a gentiment prévenu que cela serait mieux d’avoir la suite, mais j’en ai fait qu’à ma tête, je n'ai pris que le premier et au vu de la fin, j’ai bien été bête pour ne pas dire autre chose.

Dans ce premier tome, l’auteur pose les bases de son histoire en nous présentant les personnages, comme Spinello, un peu mon chouchou de l’histoire, un orphelin (vous en doutiez ?) rebelle, téméraire, mais surtout courage, qui rend un peu les adultes dingues, c’est pour cela que je l’adore !

Nous avons aussi son meilleur ami Placide qui n’a pas le physique facile et donc il est un peu la tête de Turc, pourtant, c’est un garçon gentil et loyal. Iphis, quant à lui, est une jeune fille curieuse, mais on la sent tellement fragile, ce qui est renforcé par le côté oppressant et sombre de cet orphelinat pas comme les autres.

Forcément dans ce genre d’orphelinat, il y a toujours le méchant de service prénommé Octave, la petite brute qui vient toujours chercher la bagarre à Spinello et ses amis.

J’ai totalement accroché à l’histoire, qui pourtant ne prend pas beaucoup de place une fois l’histoire des enfants enlevés, mais il a sur créer tout un mystère sur certaines scènes qui nous poussent à nous poser beaucoup de questions et je crois que la fin de ce premier tome y est pour beaucoup ! La fin est juste horrible, il nous laisse comme cela pantelant à nous merde, ce n'est pas possible ! La suite, la suite ! Ah ! non, je ne l'ai pas.

C’est un roman court, moins de 200 pages, je peux donc vous dire qu’il se lit très rapide, ajouter l’écriture de l’auteur et l’histoire cela vous donne un livre qui se dévore. Le mystère sur ce qui se passe dans cet orphelinat et la fin vous donne juste envie de lire la suite et de savoir tout ! Comme quoi ne pas tout relever dans son premier tome peut rendre les lecteurs dingues ! Je veux lire la suite.

vendredi 23 juin 2017

La nuit des cannibales

Résumé :

« Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j'aurais juré l'avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d'habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga bref, ce n'est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d'où vient cette infâme odeur de pieds. Je n'ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j'ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n'est pas le mien, ça n'a jamais fait puer personne. L'interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J'allume.
Je regarde mon bras... qui n'est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi. »
Lorsque Maxime de Retz, homme d'affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d'un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l'assassiner, là, tout part carrément en vrille.

Ce que j'en pense :

Dois-je vraiment préciser pourquoi je lis ce lis ? Non, mais sérieusement si vous me connaissez un minimum, vous savez que j’ai pris ce livre pour son auteur. Je suis une inconditionnelle de Gabriel Katz et il me tarde de pouvoir lire son prochain roman.

J’ai pris ce roman, lors du salon Envie de Livres même si à la base, je ne devais pas le prendre, j’étais là pour prendre Aeternia tome 1 le seul que je n’ai pas en version papier pour ses livres fantasy sauf que voilà, il n’y avait que les versions poches ! Donc en désespoir de cause, je me suis dit allé pourquoi pas, il me tentait surtout avec les échos que j’en avais, ce n’est pas de la fantasy, mais il y a un peu de fantastique, cela devrait ! Bref, je suis repartie avec et ma dédicace bien sûr !

Il n’est pas resté longtemps dans ma pal, enfin peut-on dire qu’il est rentré dedans, je ne suis même pas sûr ! En tout cas, il n’y est pas resté plus de 24h ! 

Et niveau lecture, ce n’était pas mieux, le pauvre n’a pas fait long feu, je m’en doutais un peu entre l’écriture de Gabriel, son humour que j’adore et son histoire avec un rythme de fou, je n’ai pas réussi à le faire durer ! 

L’histoire justement, Maxime 43 ans qui se retrouvent du jour au lendemain, dans le corps d’un ado de 15 ans sans comprendre pourquoi et ni comment il a pu arriver là. Et il n’aura pas le temps d’essayer de comprendre ce qui se passe qu’il se retrouvera avec des tueurs aux fesses.

Au fil du roman, on va petit à petit comprendre ce que sont réellement les cannibales et rien à voir avec des mangeurs de chair humaine, j’avoue que j’en avais un peu peur. C’est justement l’originalité de ce concept de cannibale qui fait que j’ai accroché au roman et ma soif de toujours tout savoir à fait le reste. Bon, je l’accorde que quelques précisions supplémentaires ne m’auraient pas gêné, mais je crois que c’est mon côté saga qui parle là !!

On aura donc le droit à tout ce qui fait Gabriel Katz, de la baston, du sang, des armes et surtout son humour que j’adore, piquant à souhait, il me fait toujours autant rien ! Petit mot pour la romance qui n’en est pas une, dixit l’auteur, oui, c’est comique, mais le pauvre quand même !

Un thriller qui est passé tout seul, son côté fantastique a peut-être aidé, je ne sais pas, mais en tout cas ce fut un régal de replonger dans un écrit de Gabriel même si ce n’est pas du Fantasy. Il y a de grandes chances que je me fasse son autre Thriller, on verra bien ce que cela donne.

jeudi 22 juin 2017

Zalim, tome 1

Résumé :

Un royaume d’un autre monde, ressemblant fort à notre Norvège, est en proie à la guerre. Il invoque un démon pour l’aider à gagner, qui choisit alors un hôte humain inconnu. Cet hôte oublie son identité humaine à chaque fois que le démon se réveille et le possède, et n’a plus conscience de ses actes.

Qui est l’hôte ? Dans quel camp est-il ? Va-t-il réussir à prendre le dessus sur le démon pour le maîtriser ?

Ce que j'en pense :

Il me faisait de l’œil depuis sa sortie alors quand j’ai vu Carina à Trolls et Légendes, je n’ai pas trop résisté longtemps à l’envie de le prendre. Il est donc reparti avec moi, tranquillement, et je me suis décidée assez rapidement à le lire. Alternes beaucoup en ce moment, entre les vieux de ma PAL, les nouveaux et les ebooks.

Toutes les publications de l’auteur me tentent énormément, mais je n’ai jamais pris le temps d’en lire une, enfin maintenant, c’est chose faite et je compte bien rattraper mon retard dans les livres que l’auteur a écrits.

Il faut dire que je me suis éclatée avec cette lecture où l’on découvre une guerre entre deux royaumes, et surtout l’appel à un esprit Zalim. Le plus dangereux le plus puissant et destructeur des esprits qui prendra le corps d’une personne au hasard qui au passage perdra son âme.

L’univers est sombre, entre la guerre et l’esprit maléfique, on est bien content de rencontre les deux princesses Elyanne et Kaira qui contrairement à leur père pense plus à la sécurité de leur peuple que de la conquête d’un royaume ou d’une guerre qui date d’un temps passé et dont on ne sait même plus pourquoi elle a commencé. On s’attache facilement à ses deux sœurs d’adoption et aux autres personnages, même Zalim. Eh oui, Zalim est un personnage particulier, qui a une façon différente de penser et de voir les choses. Plus on le découvre et plus on s’attache à lui, un personnage vraiment atypique que j’ai adoré découvrir.

Comme d’habitude, je ne vais pas entrer dans les détails, pour tout savoir, il faudra le lire. En tout cas, ce premier tome m’a convaincu, j’ai adoré découvrir cet univers sombre, ses personnages et l’écriture magique de l’auteur. L’histoire est addictive qu’elle se dévore très rapidement. J’ai hâte de lire la suite.

mercredi 21 juin 2017

Le secret de Ji, tome 1 : Six héritiers


Résumé :

Il y a plus d'un siècle, un homme étrange, Nol, visita tous les rois du monde connu. Personne ne sut jamais pourquoi mais il emmena avec lui les Sages désignés par les monarques pour un voyage mystérieux vers l'île de Ji. Ce qu'ils firent et qu'ils virent là-bas, sur cette île déserte et désolée, nul ne le sait. Les survivants emportèrent leur secret dans la tombe...
Pourtant, aujourd'hui, le passé rattrape les descendants des Sages, assassinés l'un après l'autre. Ceux qui échappent au massacre se mettent en route pour Ji. Car là-bas se trouve la réponse...

Ce que j'en pense :

En audio parce que la Fantasy en audio, c'est juste une merveille et puis c'est le même narrateur que celui qui a lu la Guerre de la Faille alors on sait déjà que l'on va s'éclater et pas s'endormir (il a un jeu de voix mythique).

L’histoire commence direct avec un bon secret qui va ensuite poser de gros problèmes. Dans ce premier tome après un prologue qui vous donne envie de dévorer le livre pour savoir ce qui s'est passé, on va avoir le droit à une quête enfin, c'est plus de la survie quand même. 

On va donc suivre nos personnages qui vont se regrouper au fur et à mesure du livre afin de comprendre pourquoi ils sont pourchassés et tués. Un chemin vers Ji et son secret, semé d’embûches, de rencontre et bien sûr de réponse !

On alterne entre les personnages afin de mieux les connaître et savoir d’où ils viennent, ce qui est très intéressant. On s’attache facilement à eux, une petite romance est glissée tranquillement, même si s’est très compliquée entre les deux personnages. Les relations entre les 6 ne sont pas toujours au beau fixe, mais par moments, ils nous font bien rire.

Ce premier tome est bourré de mystère, c’est tellement prenant, on est accroché, on veut savoir. C’est vraiment génial, j’adore cela ! On se pose beaucoup de questions quelques réponses s’offrent à nous, mais il en reste plein !

J'avais entendu beaucoup de bien sûr cette saga et maintenant je comprends pourquoi ! C'est totalement addictif, on ne veut pas s'arrêter en court en même temps que nos personnages, on apprend et comprend en même temps qu'eux. Je me suis éclatée comme prévu et j'ai hâte de lire la suite !

mardi 20 juin 2017

Les Héritiers d'Enkidiev, tome 06 : Nemeroff


Résumé :

Tandis que Wellan et Hadrian poursuivent leurs recherches pour retrouver Jenifael dans le Désert d’Enkidiev, Napashni, éconduite par la Reine Swan d’Émeraude, tente de procurer un abri sûr à sa fille dans ce royaume étranger.

Au palais, les accusations fusent quant à l’identité du ravisseur du fils nouveau-né du Prince Atlance, la résolution de ce mystère plongera cependant tout le château dans la plus profonde stupeur.

Comme si la vie familiale de Kira et de Lassa n’était pas suffisamment accablante, ils feront bientôt face à une maladresse magique de la part de l’un de leurs enfants. Pourront-ils réparer l’irréparable?

Afin d’apaiser la peine de la famille royale et de divertir les habitants d’Émeraude, Maximilien annoncera une grande nouvelle!

Ce que j'en pense :

On continue tranquillement la saga avec Ingrid avec très peu de temps entre les tomes pour une meilleure lecture et surtout compréhension ! Dans ce tome-ci, l'intrigue principale n'avance pas beaucoup, on est plus concentré sur les histoires des personnages qui auront une certaine importance par la suite.

Je suis désolé, mais là pour expliquer, je vais devoir dévoiler certaines choses. Je l'avais dit que les chroniques pour cette saga aller de plus en plus être compliquées à écrire sans spoile. Bref si vous n'avez pas lu ce tome passé à la fin.

On parle beaucoup du couple Jeni et Hadrian malheureusement, je suis très déçu de Jeni! Jeni s'est donc fait enlever le jour de son mariage avec Hadrian, sauf qu'au bout de quelques jours voici que madame remet tout en doute alors que c'est elle qui a voulu le mariage et compagnies ! Madame tombe amoureuse de son ravisseur dans la normale et jette Hadrian comme une vieille chaussette. Alors c'est sûr, le couple Hadrian et Jeni était mimi mais bon comment dire qu'ils n'allaient pas ensemble, mais bon, j'avoue que je n'ai pas trop aimé comment Anne Robillard a tourné le truc.

Onyx n'est pas mieux, plus on avance dans les tomes et plus il est con ! Cette fois-ci Swan prend une décision radicale, ce qui est compréhensible (c'est le tome spécial séparation). Onyx comme d'habitude se barre et Swan va devoir gérer le royaume et tous ses problèmes, ainsi que les problèmes de sa famille.

Bref, un tome avec pas mal de rebondissement et surtout certains changements de statut. La lecture est donc toujours autant addictive et les pauvres tomes ne font toujours pas long feu. Le fait que l'intrigue n'avance pas beaucoup et que certains personnages commencent à me soûler ne gâche pas ma lecture et vivement la suite surtout avec la fin que l'auteure nous a pondue.

lundi 19 juin 2017

Codex Aléra, tome 4 : La Furie du Capitaine



Résumé :

Après deux ans de guerre acharnée, Tavi de Calderon et les féroces guerriers canims sont, contre toute attente, obligés de s’allier pour défier la menace qui pèse sur eux.
Mais ce rapprochement n’est pas vu d’un très bon oeil. Et s’il espère forger une entente entre les deux partis, Tavi devra trouver un moyen de surmonter des siècles d’animosité et ainsi commander sa légion au mépris de la loi et des forces alliées et ennemies…
S’il échoue, aucun d’eux n’aura la moindre chance de survivre.

Ce que j'en pense :

Le dernier que je vais pouvoir lire vu que la suite n'est pas traduit et que l'anglais et moi cela fait 36 mille ! Je comprends encore moins qu'à la fin du tome 3 pourquoi la suite n'a jamais été traduite ! C'est tellement génial, plus on avance et plus les tomes se dévorent.

Tavi évolue toujours autant enfin dans ce tome-ci, c'est l'explosion du personnage. On sait enfin tout sur lui. Enfin, il nous manque encore quelques trucs, mais là, on a appris le principal. Il a un charisme de fou. Il devient de plus en plus puissant, ses furies commencent enfin à se révéler. C'est un meneur né, même sans titre tout le monde est de son côté, on comprend d'où vient tout cela au fil du tome. Il est intelligent, malin et il réfléchit toujours à tout ce qui peut se passer. C'est un pur plaisir de lire cette saga !

À la base dans ce tome-ci Tavi devait juste garder un œil sur le sénateur sauf que voilà, il est impossible pour lui de le laisser faire ce qu'il a décidé. Et de là bien sûr tout va partir en cacahouète. Des plans pas possibles vont être mis en place. On se demande toujours, mais ce qu'il va encore nous pondre celui-là ! Nous voilà donc replongées pour notre plus grand plaisir, dans les complots jusqu'au cou, et prier pour que tout rentre dans l'ordre sans trop de dégâts !

Toujours jamais loin Kitaï est toujours si génial ! Son franc-parler, sa relation hors du commun avec Tavi. Elle a un humour que j'adore ! Elle n'a pas les mêmes visions des choses vues que c'est une marate, elle n'a pas la même culture et par moments, ça donne des scènes comiques ! Toujours là au bon moment pour sauver les fesses des autres. Un personnage qui prend de plus en plus de place.

Bien sûr, faut parler d'Isana qui va quand même faire basculer le tome avec sa révélation (il m'avait bien eu monsieur Butcher dans le tome 3). Plus on avance dans les tomes, plus elle se dévoile. Isana n'a pas sa langue dans sa poche et elle a un caractère de fou. Sa relation complexe avec Ombre, oh ! dieu, je fonds. Je les adore, j'y peux rien.

Autre couple Amara et Bernard, deux personnages qui sont toujours dans les pires bourbiers. Amara va comprend beaucoup de choses dans ce tome-ci, cela promet un grand changement que je ne pourrais pas lire vu que ce tome-ci est le dernier.

Oui, cela m'énerve de ne pas avoir la suite, car je suis tombée complètement dingue de cette saga, de son univers, de ses personnages. J'aimerais tellement savoir comment toutes les choses vont évoluer. D'autant plus que ce tome-ci est quand même un énorme tournant !

Bref, je pense que vous avez compris qu'encore une fois, ce fut un coup de cœur! Les personnages évoluent, prennent de nouveaux chemins. On a des révélations qui vont changer beaucoup de choses. Tavi explose et j'aurais tellement voulu savoir ce qu'il va maintenant devenir. Encore un tome plein de rebondissements, de vérité qui explose. Cette saga est à lire !

dimanche 18 juin 2017

Red rising, tome 1


Résumé : 

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Ce que j'en pense : 

J'ai acheté ce premier tome début d'année après en avoir entendu énormément parler et ma vendeuse France loisirs me l'a bien vendu également.

Ce fait, un moment que je n'avais pas lu de dystopie, en même temps les deux dernières m'avait déçu merci le 3e tome pourri. (et je n'ai pas encore osé lire le tome 3 du Labyrinthe, on se demande pourquoi).

Dans ce premier tome, on va faire la connaissance de Darrow qui a 16 ans, creuse les mines de Mars. Il est assez content de sa vie même si par moments, il se rend bien compte que ce n'est pas la meilleure des vies et que les dés sont quand même truqués !

Darrow va très mal vivre la situation et de voir sa femme pendue, lui fera commettre l'erreur de trop. Sauf que voilà, c'était sans compter sur les Fils d'Arés qui ont besoin de lui pour leur révolution. La vérité va donc éclater à ses yeux et comprend que non, sa vie était loin d'être parfaite.

De là, Darrow va être transformé et former pour interner les ors et sa vengeance va pouvoir se mettre en place. Comme je le disais l'auteur ne fait pas dans la dentelle et les scènes dégueus vont vite prendre une certaine place dans le récit, qui au fil des pages devient de plus en plus dur. On suit la construction de leur cheval de Troie, de leur plan, le changement de Darrow qui fait à divers choix, il devra faire face à divers problématique qu'il devra résoudre pour rester en vie. Aucun personnage n'est blanc ou noir, leur choix les emmènera sur des chemins bien délicats et parfois les choix seront assez cruels.

Bref, un premier tome auquel j'ai bien accroché, cela change, on découvre un univers complexe, une intrigue bien menée, des surprises qui valent le coup ! On ne s'ennuie pas une seconde, les pages défilent à une vitesse pas possible. J'ai hâte de lire la suite qui est dans ma pal et bon je prendrais le tome 3 très vite à France loisirs.