Les dernières Chroniques



Les dernières Chroniques


dimanche 20 août 2017

Les Chroniques des Féals, tome 3 : Le Roi des Cendres


Résumé :

Partout à la surface du M'Onde, les Sombres Sentes prolifèrent, déversant des flots de Charognards. Les unes après les autres, les principales cités de l'Empire tombent sous le joug de l'ennemi... Les cavaliers des sables, bientôt rejoints par les Pégasins et les Aspiks, s'apprêtent à livrer un combat désespéré. Tandis que les derniers rescapés de la Tour écarlate d'Aldarenche s'enfuient dans le désert, emportant avec eux les cendres des phénix dont le feu leur permettra de forger les seules épées capables, peut-être, de triompher de la menace... L'ultime espoir repose sur les épaules de Januel. Le jeune Phénicier va combattre le mal au cœur même du royaume des morts...

Ce que j'en pense :

Une trilogie qui se termine, c'est assez cool au final de terminer ses sagas, moi qui l'ai laissé toujours traîner pendant des plombes.

Sinon, c'est parti pour le dernier tome de cette saga, la guerre bat son plein, on aura le droit aux révélations bien sûr, mais également certains sacrifices pas toujours obligés. Pas mal de revirement de situation qui font que l'on ne sait plus où donner de la tête. On continue de découvrir certains peuples et donc de nouveaux personnages, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Puis la fin arrive trop rapidement, parce que oui, les tomes au final sont très courts pour cette saga, ce qui est un petit peu son défaut. On se dit que vu ce que l'auteur décrit comme univers, il y avait moyen de faire beaucoup plus vaste. Il aurait vraiment pu approfondir encore plus certains peuples entrés plus dans les détails. Cela ne m'aurait pas vraiment dérangé.

Bref, je ne veux pas rentrer dans les détails de ce dernier tome. Je ne vais pas vous raconter l'histoire non plus. J'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier tome qui clôture pour moi très bien cette saga. Mais s'il y a bien un défaut à cette histoire, c'est qu'elle est trop courte. Je pense qu'il y avait vraiment la matière à approfondir même si actuellement, c'est très bien comme elle est.

samedi 19 août 2017

Mercy Thompson, tome 02 : Les liens du sang


Résumé :

"Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n'a pas à s'inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l'un de ces citoyens modèles..."
La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout... y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l'un d'entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d'être ordinaire... tout comme le démon qui le possède.

Ce que j'en pense :

J'ai dû regarder sur Livraddict, car je ne savais plus de quand dater la lecture du tome 1. Bon, elle remonte à un bon 4 ans quand même par moments, je ne vois pas des années passées parce que je ne pensais pas que cela remonter à autant de temps.

Bref dans mon idée de liquider et d'avancer mes sagas, et j'ai du boulot comme vous le savez. Et certaines en bit lit que je sais que je peux rapidement lire et cela ne me permettra pas de les finir, mais au moins de les mettre à jour.

Sinon pour ce second tome, Mercy va devoir aider Stefan, le vampire, il va lui demander de venir voir un autre vampire qui tape l'incruste. Sauf qu'au départ Mercy ne comprend pas trop pourquoi il a besoin d'elle. C'est par la suite qu'elle va comprendre qu'il y a vraiment quelque chose qui cloche chez ce vampire.

Sauf que vous vous doutez bien que tout ne va pas se passer comme prévu. Que les choses vont dégénérer sinon il n'y aurait pas d'histoire et en plus cela ne serait pas drôle. Bref Mercy va devoir comprendre ce qui se passe et trouver une solution pour régler tout le bordel, tout en continuant sa vie au quotidien qui n'est pas vraiment facile heureusement qu'elle est aidée.

J'ai beaucoup aimé ce second tome entre les explications et l'action le rythme est bien donné. On a une petite touche d'amour qui n'est pas désagréable enfin, c'est toujours compliqué quand on est dans ce genre d'histoire. Bref cela m'a donné envie de lire la suite, mais je veux alterner avec d'autres sagas, c'est quand même mieux de se laisser un petit peu de temps pour profiter de certaines sagas !

vendredi 18 août 2017

Les orphelins de Windrasor, tome 2 : Un monde ignoble


Résumé :

« Rien ne va plus à Windrasor depuis la découverte du corps décapité de madame Agrippa. Alors que le danger rôde dans les couloirs de l’orphelinat, Spinello et ses amis sont bien décidés à mener l’enquête et à protéger Bartholomée quoi qu’il en coûte. Mais, alors que les horreurs se multiplient à Windrasor, la vie ne se montre pas plus clémente avec Iphis qui fait ses premiers pas dans un univers encore plus terrible. Pour ces orphelins, il n’y a qu’un monde : un monde ignoble. »

Ce que j'en pense :

Je n'ai pas résisté à ses deux tomes après les avoir reçus parce que oui je les ai lus d'une traite et les deux à la suite en même temps vue la fin du deuxième, c'était impossible de ne pas lire la suite.

On reprend là où on s'est arrêté dans le tome 1 après la fameuse découverte, on a donc un policier qui va venir de la ville. Florestan qui va devoir trouver qui est le coupable, chose pas très facile entre les orphelins qui ne veut rien dire et surtout la direction et tout le personnel très bizarre de l'orphelinat le pauvre ne va pas avancer beaucoup.

Comment sans doute, c'est la bande de Spinello qui va nous faire avancer dans toute cette histoire qui plus elle avance et plus elle est glauque et fait flipper.

C'est par l'intermédiaire de Théodore que l'on va découvrir le plus, vu qu'il va prendre la place Iphis. On va donc découvrir que des ignoble se balade dans l'orphelinat, et que ces créatures ne sont pas nécessairement très gentilles.

Placide lui fera tout pour protéger Barth, qui s'il ne fait pas d'effort, sera directement envoyé à la guerre, vu ce qui s'est passé dans le tome précédent.

Octave contre lui le gardien reste égal à lui-même, il m'énerve, il est toujours aussi violent, buter, mais on découvre de plus en plus qu'il doit cacher beaucoup de choses celui-là.

Iphis quand elle se trouve dans une drôle de famille, plus on la découvre et plus on plaint cette pauvre petite. Il n'y a aucun membre de cette famille pour attraper les autres, entre les parents qui sont complètement cinglés, le fils, je ne vous dis même pas, lui, tu as envie de le tarter tous les deux secondes, tu sais même pas comment elle, elle fait pour ne pas le faire. Le majordome qui est complètement crétin bref, elle n'est vraiment pas aidée la pauvre.

J'adore l'ambiance que l'auteur a mise dans son roman très est très sombre par moments, les créatures qui font flipper. Les intrigues sont bien menées, tous en boîte parfaitement et passent, tu te retrouves sur le cul avec la fin que je n'avais absolument pas vue venir. La seule solution était de lire la suite.

Bref, vous l'avez compris, j'ai vraiment beaucoup aimé ce second tome encore meilleur que le premier. On avance petit à petit dans l'histoire et cela promet des choses qui vont faire bien flipper. On ne voit pas les pages défiler, c'est très, très addictif. La seule chose que l'on veut, c'est d'avancer. ce second tome se lit à une vitesse pas possible, tu tournes les pages, tu tournes les pages et d'un seul coup, tu te retrouves à la fin où l'auteur te la mise à l'envers et tu n'as qu'une envie, c'est de lire la suite même s'il est 23h rien à foutre, il me faut la suite.

jeudi 17 août 2017

Les Héritiers d'Enkidiev, tome 10 : Déchéance


Résumé :

Une inquiétante tornade se déchaîne soudainement à Émeraude, mais au lieu de dévaster la région, elle éjecte des victimes qui
changeront à tout jamais le cours de l'histoire d'Enkidiev.

L'intensification des affrontements meurtriers entre ses petitsenfants félins et rapaces pousse Abussos à retirer leurs pouvoirs à tous les dieux, certains en subiront les effets instantanément, d'autres de façon progressive et certains y échapperont, mais
lesquels ?

Achéron, le chef du panthéon du monde parallèle, qui cherche depuis longtemps à capturer son fils Kimaati pour lui faire expier ses crimes, envoie finalement des chasseurs de primes à ses trousses. mais qui surprendra qui ?

Incapables d'attendre plus longtemps, Nemeroff et Kaliska unissent enfin leur vie malgré leur jeune âge. Cette union marquera-t-elle l'avènement d'une nouvelle ère à Émeraude ?


Malgré l'ajout de plusieurs membres à son expédition, Onyx poursuit sa conquête d'Enlilkisar en tentant de séduire les surprenants Elladans !

Ce que j'en pense :

Non, je ne suis pas prête pour écrire cette chronique, mais il va bien falloir le faire ! le truc, c'est qu'est-ce que je vais vous dire à part que j'ai l'impression que c'est peine perdue ? Ce tome-ci reste une bonne lecture, mais je le sens mal et cela m'énerve.

Je vous l'avais dit avec tout ce petit monde, il faut suivre, chevalier de la première saga, les nouveaux personnages, les enfants des chevaliers, les nouveaux Panthéons, tous les dieux. Bref, vous avez quoi vous y perdre, mais bien sûr Anne Robillard, on n'est pas resté là et elle a créé un monde parallèle donc un peu plus de personnages. Ouais même moi, je commence vraiment à être perdu.

Ajouter à cela les différentes quêtes de chaque personnage, les recherches des uns les recherches des autres et patati et patata j'ai envie de vous dire que ce tome 10 me paume un peu beaucoup et je ne sais vraiment pas comment elle va terminer tout cela en 2 tomes.

Que vous dire de plus, je ne sais pas. J'attendais beaucoup de choses qui ne sont jamais arrivées. Je vais quand même lire la suite parce qu'il faut que je finisse cette saga, mais je ne sais pas pourquoi je le sens vraiment mal. Cela reste des lectures qui se font toutes seuls, c'est du Anne Robillard, mais il y a un côté qui me dérange de plus en plus. J'ai peur d'être déçu et je ne sais pas comment je vivrai cette déception, c'est beaucoup plus dur quand cela vient d'un auteur que l'on adore.

Bref, je ne me suis vraiment pas éclaté dans cette saga autant que j'avais pris de plaisir avec les chevaliers. Certes, ce sont de bonnes lectures, il y a eu des moments où je me suis éclaté, mais vraiment très peu au final et là, je me rends compte avec ce 10e Tome, qu'il y a très peu de chances pour que cette saga soit à la hauteur des Chevaliers d'émeraude.

mercredi 16 août 2017

Charley Davidson, tome 06 : Au bord de la sixième tombe


Résumé :

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C'est moi.

La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Je ne suis pas comme la plupart des filles. Il est le fils unique du diable et moi une faucheuse en formation accro au café. Ce qui devrait nous rendre incompatibles. Et même ennemis. Mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont j’ai jamais rêvé. Et je suis aussi détective privée. Alors quand un fichier du FBI concernant l’enfance de Reyes me tombe entre les mains… je sais que je ne devrais pas l’ouvrir. Sauf que je ne peux pas m’en empêcher. Et ça, c’est une très mauvaise idée !

Ce que j'en pense :

Et oui petit à petit, je continue mes sagas, j'ai donc prévu d'avancer dans Charley et il me reste encore quand même quelques tomes de retard, mais je vais y arriver.

Ce que j'adore dans cette saga, ce n'est pas forcément le top modèle Farow, enfin si, quand même un peu, mais c'est surtout l'humour qui est toujours présent dans chaque tome et puis je le sais d'avance que je passerai forcément un très bon moment avec Charley et toute sa bande.

Dans ce tome, on se marre bien avec le plan foireux, dès le départ, on sait que cela va foirer à un moment donné, de Cookie qui veut l'oncle Bob. On a toujours monsieur Wong présent, mais on ne sait toujours pas pourquoi. on rajoute à cela 2 ou 3 enquêtes qui sont, à la limite, foireuse comme d'hab et vous aurez quoi vous amusez pendant quasiment 500 pages.

On ne révolutionne pas grand-chose, c'est toujours le même schéma, mais je pense que tant qu'il y aura cet humour et tout ce bordel qui nous fait marrer et parfois grincer des dents pour moi, ça passera comme une lettre à la poste.

Reyes est toujours si sexy, il fait tourner toutes les têtes et il sera prêt a tout pour avoir Charley. Il y a même des murs qui vont disparaître pour tout dire ...

Bref, j'ai encore passé un très bon moment, ce fut une très bonne lecture, je pense que je lirai la suite assez rapidement parce que d'une, j'aime bien et entre de pavé, ça fait du bien et en plus de cela, cela me permettrait d'avancer dans cette saga et c'est un gros challenge pour moi cette année !

mardi 15 août 2017

Shades of Magic, tome 1


Résumé :

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde a l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre a chaque fois. Le notre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffee d’air. Le troisieme est blanc : les sortileges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est repandue quand la magie a devore tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres a couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde a l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour defier la famille royale qui l’a pourtant adopte comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hesiter. Et un jour, il commet l’irreparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris ou une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais a elle personne par hasard ! De?couvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui developpe une idee surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand delice de ses nombreux fans.

Ce que j'en pense :

Oui, j'ai cédé (encore un premier tome ce n'est pas bien). En même temps à force de le voir tourner partout et que tout le monde me dit qu'il est super bien, forcement, c'est compliquer de ne pas céder !

Clairement, le pauvre n'a pas tenu longtemps, c'est pourtant une petite brique de 500 pages et quelques, mais qui se lit très vite et dont les pages défilent qu'on ne voit rien passer

Dans ce premier tome, qui en même temps que de poser les bases de l'univers, l'auteur nous y installe une intrigue bien comme il faut. Elle rajoute à cela une grosse dose de mystère, de magie et des personnages attachants, rien de mieux pour vous accrocher à l'histoire et vous faire dévorer ce premier tome.

Sinon l'auteur nous révèle les choses petit à petit, elle a créé un rythme qui fait que l'on devient juste totalement accro à l'histoire et elle nous donne cette envie de toujours en savoir plus même si bien sûr, elle se garde encore beaucoup de mystères pour les prochains tomes. L'action est bien présente également et on se régale des personnalités des personnages qu'elle nous propose.

Bref, vous l'avez compris, je ne rentrerai pas dans les détails, j'ai adoré ce premier tome, l'auteur nous a créé un univers très original elle nous ape dans son univers et on n'a pas envie d'en sortir, on dévore sans se rendre compte ces 500 pages et on a qu'une envie, c'est de lire la suite.

lundi 14 août 2017

Sénéchal


Résumé :

« Sénéchal, la ville est assiégée ! »

Telle est la phrase que l’on m’a jetée sur le coin de la goule. Depuis, tout part à vau-l’eau. Oui, tout, alors que ce siège pourrait se dérouler selon les lois de la guerre, selon la noblesse de nos rangs, selon la piété de nos âmes. Nenni.

Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée. Et pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Suite à l’empoisonnement d’un dignitaire de la cité, il découvre que l’ennemi est déjà infiltré au sein de la cour, dans leurs propres rangs ! Sous quels traits se cache le félon ? Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques ne manquent pas ; le sénéchal devra alors faire preuve d’ingéniosité pour défendre la ville et sa vie dans ce contexte étouffant d’intrigues de palais.

Ce que j'en pense :

Rien que sa couverture donne envie de le lire, elle tape à l'œil, et te promet un bon héroic fantasy comme je peux les aimer. En plus, c'est écrit par un Français alors on n'hésite pas trop longtemps pour découvrir ce premier tome de la trilogie (oui, je suis sensé arrêter les tomes 1, je sais, mais j'ai déjà bien réduit alors, ce n'est pas grave!)

Philippe est donc le sénéchal de la ville, mais aussi le meilleur ami du roi. Sauf que bons, ils ont une amitié assez spéciale, car le roi n'hésite pas à le désavouer quand il en a envie. Il doit donc faire attention surtout qu'en ce moment la ville est assiégée et donc il doit gérer un peu tout, alors entre cela et tous les manigances politiques, il n'a pas le temps de s'ennuyer. Mais vraiment pour être sûr, il doit aussi s'occuper de la princesse...

Plus on avance dans ce tome et plus on se rend compte qu'il n'y a pas que le roi qui s'en prend à lui, et on se rend compte très vite qu'il n'a vraiment pas la vie facile. Rajouter à cela que sa femme le trompe à longueur de temps et que son fils ne se rend même pas compte que son père est un homme juste génial, a le plaid un peu notre sénéchal.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, ce personnage de sénéchal qui est très sombre, mais auquel on ne peut que s'accrocher et s'attacher à lui. Il a un humour que j'adore.

Bref, ce premier tome et une réussite, j'ai vraiment adoré ma lecture qui se fait toute seule, les pages se tournent rapidement, l'écriture est très fluide. Une histoire atypique qui se dévore ! Vivement la suite.